Pièce de théâtre d’une durée de 15 minutes, écrite et mise en scène par Arielle De Garie. Oeuvre présentée au Bouillon d’Art Multidisciplinaire, le 19 janvier 2019, dans la salle du Pantoum à Québec


Hologramme

La pièce, à quatre personnages, présente une vision du futur (dans 100 ans) sous l’angle de la filiation des mères et de leurs filles. Une femme représente 2019, une autre 2049 (la fille de la précédente), une autre 2082 (fille de la précédente), et une autre, la dernière, 2119 (fille de la précédente). Cette pièce propose le dialogue monologique de 4 femmes, chacune parle, comme si elle était seule, à leur fille naissante ou qui grandit dans leur ventre (sauf la dernière qui ne peut enfanter). Chacun des textes fait écho à celui des autres femmes afin de dresser un dialogue de l’héritage qu’elles ont entre elles.

La vision du futur qui y est exposée est celle d’un monde où les femmes dominent toutes les sphères de la société, l’homme n’a plus de pouvoir. La paix règne sur terre, plus de guerres, plus de pollution, l’art est partout, mais les hommes se sont exilés dans l’espace.

C’est une pièce sensible, qui parle des espoirs des femmes, de leurs défaites, mais surtout de l’amour que chacune porte pour leur fille… leurs filles, celles qui nous survivront et qui vivront dans 100 ans. La pièce dresse le parcours féministe qui nous mène à ce futur. Chacune des femmes incarne un état d’être différent, selon les états dans lesquels se retrouvent la Terre et l’humanité :

De gauche à droite :
2019, ESPOIR, par Arielle De Garie
2049, RÉVOLTE, par Ariane Lefebvre
2082, RECONNAISSANCE, par Leïka Morin
2119, RÉINITIALISATION, par Anne-Sophie Gravel

Les 4 femmes sont sur scène, la première se filme par caméra afin de laisser la trace à sa fille, la seconde s’enregistre sur un magnétophone, la troisième se filme afin de se transformer en hologramme et la dernière écrit… elle reprend la plume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *