Jour 52 – 24 avril 2019

parce qu’il fait noir
en nos dernières années
je n’ose ouvrir la lumière
je te cherche dans ma pénombre
et n’entends que ta voix
qui murmure encore
Je t’aime


En 2019, je me discipline à composer aussi souvent que possible…
bon voyage au centre de mon imaginaire!

Voir le texte du jour précédent : Cliquez

Partagez! Envoyez! Imprimez!
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *