Jour 33 – 19 février 2019


Le merisier auquel j’appartenais s’est abattu.

Une hache m’en sépare. Mon écorce vole en éclat sous les coups d’une lame. Sur ma chair à vif, la chaleur d’un soleil de Saint-Jean-Baptiste.

Et puis rien. Le noir, le froid.

On me dépose sur l’établi d’une pièce obscure. J’attends. J’attends le jugement dernier. Qu’on me lance au feu de joie. Que je devienne brasier.

Les mains d’un homme m’agrippent. Je reconnais sa poigne. C’est lui. Celui qui m’a arraché de mon arbre. Ça y est. Ce soir je deviendrai cendre.


En 2019, je me discipline à composer aussi souvent que possible…
bon voyage au centre de mon imaginaire!

Voir le texte du jour précédent : Cliquez

Partagez! Envoyez! Imprimez!
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *